Après une pause estivale bien méritée, voici le nouvel épisode de La Machine à Ecrire.

Aujourd’hui : crimes, violences, tragédies familiales et démembrements ! 
Nous allons vous parler de faits divers. Et pour ce faire nous avons avec nous deux supers invité.es.

On avait adoré Comment je n’ai pas rencontré Britney Spears, son premier roman paru en 2010 aux éditions Rue Fromentin. Elle a été blogueuse, chroniqueuse, journaliste chez 20minutes, MadmoiZelle, Le Nouvel Obs ou Vanity Fair. Elle est maintenant chroniqueuse judiciaire chez Slate et au sein du podcast Fenêtre sur courchez Arte Radio. Notre première invitée, c’est Élise Costa.

Lui est un auteur réputé de BD récompensé par le Prix du public du Festival d’Angoulême en 2007 pour son album Pourquoi j’ai tué Pierre avec Olivier Ka, suivi d’un Fauve d’or en solo, en 2014, décerné à Come Prima aux éditions Delcourt. Notre deuxième invité est Alfred qui nous parle notamment de son album Je mourrai pas gibier (Delcourt, 2009), récit d’un tragique et horrible fait divers familial, tiré d’un roman de Guillaume Guéraud (Éditions du Rouergue, 2006).

Avec eux, nous allons explorer l’univers des faits divers :

– Pourquoi est-ce que tout le monde s’y intéresse ?

– Comment aborde-t-on l’écriture d’une histoire basée sur des faits réels ?

– Comment trouver le bon angle face à la violence des actes ou la tristesse des victimes ?

– Comment mener l’enquête ?

– Est-ce que le fait divers raconte la société ?

Des meurtres, des drames, du frisson, et une manière étonnante de raconter la société, toutes les réponses sont dans cet épisode. BONNE ÉCOUTE !

S’abonner sur Facebook : La Machine à écrire 

Nous suivre sur Twitter : 

Nous retrouver sur Instagram :

Crédit photos : Léa Schneider (Insta : @lea__sc , Twitter : @Lea__Sc )

Commentaires

commentaires

Previous post

Laisser un commentaire